Plomberie

La plomberie

La plomberie est constitué de trois domaines pour le plombier :

  1. La zinguerie
  2. Le chauffage central
  3. Et la plomberie sanitaire.

La plomberie qui est l’art du plombier qui travaille le plomb regroupe plusieurs domaines de compétence, dont la plomberie sanitaire.

Plomberie sanitaire, zinguerie, chauffage central

La plomberie regroupe donc :

  • La zinguerie  : qui représente tout ce qui capte l’eau et tout ce qui permet l’évacuation de l’eau. Comme par exemple, les gouttières, la toiture, les caniveaux et les évacuations au total-égout.
  • Le chauffage central : C’est l’installation de chauffage en particulier le chauffage à gaz qui demande des procédures de mise en œuvre bien précises et de nombreuses connaissances techniques particulières indispensable.
  • La plomberie sanitaire : Correspond à tout ce qui regroupe l’alimentation en eau d’un logement ou d’un local, mais aussi l’évacuation des eaux usées et aussi la production d’eau chaude et l’installation des sanitaires (lavabo, WC, douche, baignoire).

Qu’est ce que la plomberie sanitaire

La plomberie sanitaire c’est avant tout un réseau de distribution d’eau pour que vous ayez une alimentation en eau potable de bonne qualité. Ce réseau est très complexe et exige de nombreux intervenants et un travail soigné et bien fait pour que vous puissiez ouvrir le robinet et bénéficier d’une eau propre et saine. La plomberie est très importante pour tous le monde et certains éléments sont essentiels et extrêmement important pour la qualité de votre eau :

  • Des normes sont à respecter : le règlement sanitaire départemental impose des prescriptions en matière d’hygiène et de salubrité et leur non-respect peut entraîner des amendes. Chaque département en possède un qui est consultable directement sur internet.
  • La dureté de l’eau c’est-à-dire son taux de calcaire.
  • Le pH de l’eau c’est-à-dire son acidité ou basicité.

Concernant la responsabilité, après le compteur d’eau, c’est vous qui êtes responsable de votre alimentation en eau pour votre habitation. Pour que votre alimentation d’eau s’effectue dans de bonnes conditions, il faut une pression d’eau et un débit constant.

Si cela n’est pas le cas, vous avez la possibilité de réduire ou augmenter la pression avec :

  • le réducteur de pression qui permet de réduire la pression ;
  • le surpresseur qui permet de résoudre un problème de pression trop faible.

En bout de ligne, l’évacuation des eaux usées, qui doit correspondre à des critères précis, en matière de diamètre des évacuations en fonction des équipements à raccorder.

La plomberie c’est surtout un réseau d’alimentation et d’évacuation et cela donne une importance particulière aux canalisations.

Composition des canalisations

Une canalisation est constitué :

  • De la tuyauterie constitué des différents tuyaux existant sur le marché de la plomberie avec leurs avantages mais quelquefois des inconvénients. Le plombier d’économik-services a toutes les connaissance pour vous aider à faire votre choix.
  • Des raccords de plomberie et pour chaque type de tuyau, il y a ses raccords particuliers.

  • Des joints de plomberie que tout le monde connaît et qui assurent l’étanchéité des raccords mécaniques. Il existe un très large choix de joints en plomberie.

Les différents tuyaux des canalisations en plomberie

En matière de tuyaux de canalisation, le choix est important, vous avez le choix entre :

  • Le tuyau en cuivre :
    • le cuivre recuit ;
    • le cuivre écroui.
  • Le tuyau PVC remplace le plomb, qui est interdit. Le PVC est employé pour les évacuations.
  • Le tuyau PER remplace petit à petit le cuivre et il en existe de plusieurs variétés,
  • Le tube multicouche dérivés des tubes en PER, ils assurent une étanchéité.

  • La plomberie sans soudure en PVC surchloré qui ne peut pas être cintré.

  • Le tuyau flexible pour alimenter et évacuer l’eau dans les cas difficiles.

Les raccords

À chaque type de tuyaux de canalisation ses raccords :

  • Le raccord en cuivre avec le collet battu est assez simple à réaliser.
  • Le raccord en laiton.
  • Le raccord en PVC.

  • Le raccord en PER.

  • Le raccord rapide ou raccord bicône / américain, à visser facilite le raccord des tuyaux de cuivre.
  • Le raccord à sertir exige un outillage mais offre une bonne rapidité de travail.

Tuyauterie

La tuyauterie permet l’alimentation en eau propre et l’évacuation des eaux usées du réseau de plomberie.

Les matériaux de tuyauterie

Si le cuivre était la référence en la matière, les nouveaux matériaux, en particulier les matériaux de synthèse offrent de nouvelles possibilités en matière d’installation.

Les matériaux sont différents mais les règles de l’art sont toujours identiques pour que votre réseau reste efficace et sans problèmes.

Avantages et inconvénients des différents tuyaux en plomberie

Si le cuivre reste largement employé pour la tuyauterie, d’autres matériaux ont vu le jour ces dernières années. Chacun a ses propres caractéristiques, ses avantages, ses inconvénients.

Type de tuyau

Avantages

Inconvénients

Cuivre
  • Recyclable
  • Solide
  • Esthétique
  • Fiabilité
  • Longévité
Mise en œuvre demandant du matériel et des compétences.
PVC
  • Faible coût
  • Facile à transporter
  • Facilité de montage
  • Choix très important
Bien connaître les règles de mise en œuvre par rapport à sa forte dilatation
PVC surchloré
  • Bon isolant
  • Encastrable sans fourreau de protection
  • Peut être peint
Pas de cintrage
PER
  • Ne s’entartre pas
  • Résiste à la corrosion
  • Cintrage manuel
  • Réduit les nuisances sonores
  • Système de raccord spécifique
  • Courbe de cintrage peu importante
  • Pas de pose apparente
  • Faible coût
Multicouche
  • Qualités identiques au PER
  • Faible dilatation
  • Résistance aux U. V
  • Détectable au détecteur de métaux
  • Bonne longévité
  • Outillages spécialisés pour les raccords
  • Pas de normes pour les diamètres entre les différents fabricants
Flexible
  • Bonne résistance à la pression (pour l’alimentation)
  • Endroits difficiles
  • Utilisable pour l’eau chaude et froide
  • Peut remplacer un siphon

Robinetterie

La robinetterie se compose de la robinetterie sanitaire et la robinetterie du bâtiment.

Présentation de la robinetterie sanitaire

La robinetterie sanitaire comprend différents robinets qui vous permettent d’avoir accès à de l’eau chaude ou froide. Les gammes proposées sont esthétiques et fonctionnelles.

On distingue couramment en robinetterie sanitaire :

  • le robinet simple : alimentation en eau chaude ou froide.
  • le robinet mélangeur : réglage manuel du mélange eau chaude et froide.
  • le mitigeur thermostatique : permet de choisir la température de l’eau.
  • le mitigeur cascade : gamme mitigeur idéale pour les vasques et baignoire.

La robinetterie du bâtiment, plus fonctionnelle qu’esthétique, offre des gammes de robinets variées mais on trouve aussi une gamme de vannes d’arrêt.

Normes pour la robinetterie

La norme NF vous garantit une certaine qualité en matière de robinetterie. Elle classe les robinets en trois critères :

  • E : Eau – De E1 à E4, E1 étant le débit le plus faible ;
  • A : Acoustique – De A1 à A3, A1 étant le plus silencieux ;
  • U : Résistance à l’usure – De U1 à U3, U1 étant le plus résistant ;
  • Les mitigeurs ont une classe supplémentaire : « C »qui correspond au confort.

Installation sanitaire

Une installation sanitaire commence avec l’alimentation en eau par le réseau de distribution de votre commune. Votre installation débute après le compteur d’eau.

Éléments composant une installation sanitaire

Le compteur d’eau appartient à la compagnie des eaux qui à la charge du réseau. Néanmoins, vous en êtes responsable.

Selon les cas, vous pourrez être amené à installer :

  • Un surpresseur pour augmenter la pression.
  • Un réducteur de pression qui, comme son nom l’indique, réduit la pression.
  • Un anti bélier lorsque vos canalisations font du bruit.
  • Un clapet anti retour, obligatoire en début d’alimentation.

Il est possible que votre eau potable présente des anomalies tant gustatives que qualitatives. Pour y remédier, vous pouvez ajouter à votre installation sanitaire :

  • un filtre anti calcaire ;
  • un adoucisseur.

Ces deux systèmes de traitement des eaux potables agissent sur le calcaire présent dans l’eau mais tous deux ne sont pas identiques tant en coût qu’en installation mais aussi en performance.

Penser son installation c’est aussi déterminer vos besoins en eau chaude sanitaire et les évaluer pour choisir un système à gaz ou électrique correspondant.

Pour réduire le coût de votre consommation en eau, vous pouvez ajouter à votre installation un système de récupération eau de pluie.

Raccordement en eau de votre installation

L’installation sanitaire privée débute à la douille de raccordement entre votre réseau et le compteur.

En immeuble, votre compteur se trouve sur le tuyau d’alimentation général.

Tableau récapitulatif du raccordement en eau

Éléments obligatoires

Caractéristiques

Éléments facultatifs

Caractéristiques

Robinet d’arrêt général

Permet l’arrêt de la distribution de l’eau dans toute l’habitation en cas de problème ou lors de l’intervention sur votre installation.

Réducteur de pression

Permet de réduire la pression de votre réseau lorsqu’elle est trop importante.

Clapet antipollution

Évite le retour des eaux de votre habitation dans le réseau de distribution.

Filtre anti-boue

Filtre les pollutions venant du réseau de distribution, en particulier le sable.

Robinet de purge

  • Permet la vidange de l’installation.

  • Certains robinets de purge possèdent un robinet de purge intégré.

Filtres divers

Élimine les odeurs et/ou le mauvais goût de l’eau.

Filtre antitartre ou adoucisseur

Élimine le calcaire si votre eau est trop dure.

Raccord plomberie

Si la tuyauterie est importante, il ne peut y avoir d’installation sans le raccord de plomberie.

Les différents types de raccord de plomberie

À chaque tuyau son raccord de plomberie mais certains sont mixtes et peuvent s’adapter sur différents types de tuyau.

Avec ou sans soudure, il faut les installer dans les règles de l’art pour une étanchéité parfaite.

  • raccord cuivre : à souder au brasage tendre ou fort pour assembler deux tubes de cuivre.
  • raccord laiton : à souder pour raccorder deux éléments de matière différente.
  • raccord PVC : à coller, il en existe pour pratiquement toutes les situations.
  • raccord PER : à compression ou à glissement, il demande un outillage spécifique.
  • raccord rapide : bicône ou américain, automatique, il simplifie la pose des installations
  • raccord à sertir : pour le tube multicouche, le PER, le PB.

Avantages et inconvénients des différents raccords

Voici un tableau récapitulatif des avantages et inconvénients des différents types de raccord de plomberie :

Type de raccord de plomberie Avantages Inconvénients
Cuivre
  • Fiabilité
  • Solidité
  • Pose apparente ou encastrée, selon le type de raccord
  • Maîtriser la brasure pour les raccords à souder
  • Pas d’encastrement ni d’utilisation pour le gaz selon le type de raccord de plomberie
  • Délai de mise en œuvre
Laiton à visser
  • Permet d’assembler 2 tubes à collet battu
  • Permet l’assemblage d’élément entre eux comme le cuivre et l’acier
  • Raccordement de la robinetterie
  • Avoir le matériel pour exécuter le collet battu
  • En assemblage à collet battu, ne peut pas être encastré ou utilisé pour le gaz
PVC
  • Pose assez aisée et sans soudure
  • Prix modique
  • Grand choix de raccord
  • Dilatation importante du matériau
  • Nécessite un respect strict de la mise en œuvre
PER à glissement
  • Réputé plus fiable que le raccord à compression
  • Montage assez rapide
  • Demande un outillage spécifique
  • Les raccords doivent être apparents
  • Interdit pour le gaz
PER à compression
  • Peu d’outillage
  • Montage rapide
  • Réputé moins fiable que le raccord à glissement
  • Les raccords doivent être accessibles
  • Interdit pour le gaz
Bicône Montage très simple Ne peut pas être utilisé pour le gaz.
Américain Montage très simple
  • Ne peut pas être utilisé pour le gaz
  • Changement de la bague et du joint si démontage du raccord
À sertir
  • Étanchéité parfaite
  • Pas de corrosion
  • Demande un outillage spécifique
  • Coût élevé

Repérer d’où vient une fuite dans les canalisations

  • Étape 1 : Passer un linge microfibre sur la canalisation
  • Étape 2 : Faire remonter son doigt le long de l’écoulement
  • Étape 3 : Étaler de l’eau savonneuse sur le tuyau
  • Étape 4 : Utiliser un colorant dans l’eau

Lorsque vous détectez une fuite d’eau, il est important de la repérer rapidement, pour deux raisons :

  • L’eau gaspillée est une perte d’argent qui peut être sérieuse à terme.
  • Il faut éviter que le problème s’aggrave et se transforme en véritable dégât des eaux.

Il existe différentes techniques pour identifier précisément et à coup sûr l’origine d’une fuite sur une canalisation. En voici quelques-unes.

1 Passer un linge microfibre sur la canalisation

Prenez un linge sec type microfibre et passez-le sur l’ensemble du réseau à inspecter. Si vous n’en avez pas, une feuille d’essuie-tout ou de papier hygiénique peut faire l’affaire :

  • Ce type de papier, très fin et absorbant, « captera » immédiatement la moindre gouttelette d’eau, ce qui sera immédiatement visible.
  • Mettez donc ce papier autour de la conduite puis attendez quelques instants.
  • Si vous ne constatez pas de tache, poursuivez l’investigation sur l’ensemble du réseau à tester.

2 Faire remonter son doigt le long de l’écoulement

Passez le doigt à l’endroit où la fuite est visible, puis faites glisser le doigt lentement en amont de la conduite. Lorsque vous constatez l’arrêt des gouttes d’eau, il s’agit de l’endroit où la conduite est percée : marquez au feutre cet endroit pour le repérer.

3 Étaler de l’eau savonneuse sur le tuyau

Si le trou est trop difficilement repérable, mélangez un peu d’eau avec du savon, et enduisez toute la longueur de la canalisation avec le mélange. Une bulle qui se forme trahira le trou dans le tuyau.

4 Utiliser un colorant dans l’eau

Lorsque la fuite est très diffuse et qu’il est quasiment impossible d’en définir l’origine :

  • Une méthode consiste à introduire, en amont de la canalisation, l’équivalent d’un gros arrosoir rempli d’eau colorée :
    • Pour cela, vous pouvez utiliser un colorant alimentaire, tel que la fluorescéine.
    • Un flacon de 100
  • Cette méthode demande quelques travaux d’ouverture de réseau.

Il « suffira » de guetter l’endroit où apparaît l’eau colorée pour connaître l’endroit de la fuite.

Outillage plomberie

Que vous désiriez réaliser des petits travaux de plomberie ou bien vous lancer dans une installation complète, la boite à outil de base reste classique à tous les bricoleurs.

Pour l’outillage de la plomberie, il est possible de louer le matériel mais si vous désirez acheter, en particulier l’outillage électroportatif, préférez des outils de qualité.

De plus, ayez toujours à votre portée des outils pour les réparations courantes et le dépannage ponctuel.

La boîte à outils de base

La boîte à outils de base vous sert pour tous les travaux de bricolage dont la plomberie et vous possédez certainement la plupart de ces outils.

  • un tournevis plat et cruciforme ;
  • une lime plate, ronde et demi ronde ;
  • une scie à métaux ;
  • des pinces multiprises ;
  • un mètre ruban ;
  • des gants ;
  • un niveau à bulle ;
  • une équerre ;
  • un crayon ;
  • une gomme ;
  • un papier ;
  • un chiffon ;
  • une toile émeri ;
  • un cordeau ;
  • un couteau ;
  • un établi avec un étau ;
  • un pistolet à cartouche ;
  • une calculatrice de poche ;
  • une scie universelle.

Outillage du plombier amateur

En sus des outils de la boîte de base, vous pouvez acquérir un outillage spécifique à la plomberie sanitaire.

Certains de ces outils, comme la clé à mollette, seront également utilisables pour d’autres travaux.

L’outillage pour la plomberie se compose ainsi :

  • une pince à cintrer ;
  • un coupe-tube ;
  • un furet ;
  • une ventouse ;
  • un niveau à pente ;
  • une clé à molette ;
  • une clé à tuyauter ;
  • un rodoir ;
  • un outil à dresser ;
  • une clé stillson ;
  • une clé suédoise ;
  • un alésoir ;

Outillage divers

Il vous faudra aussi selon les travaux à faire :

  • de l’outillage pour maçon, de quoi encastrer les canalisations :
    • une auge ;
    • du plâtre ;
    • une truelle ;
    • un platoir ;
    • une massette ;
    • des ciseaux ;
    • des pointerolles ;
    • du silicone ;
    • un joint étanche.
  • de l’outillage électroportatif :
    • une perceuse à percussion avec lots de forets métaux et matériaux ;
    • une disqueuse ;
    • une meuleuse ;
    • une scie sauteuse avec lot de scies pour matériaux ;
    • une ponceuse.
  • de l’outillage de soudure en fonction du travail à réaliser ;
  • de l’outillage pour le type spécifique d’installation par exemple le PER avec les pinces à sertir.

Economik-Services plomberie présent